Laos - Accès aux soins pour les plus pauvres

La Croix-Rouge suisse (CRS) a mis en place un fonds social destiné aux familles pauvres du Laos. Il permet de financer les frais de traitement médical, de médicaments et de transport.

TEXAID et CRS
TEXAID a été fondée en 1978 comme Charity Private Partnership par la Croix-Rouge suisse, en collaboration avec cinq autres œuvres d’entraide suisses et un partenaire privé. Le but était de grouper les collectes de vêtements traditionnelles pratiquées jusqu’alors de manière indépendante pour en faire une chaîne de création de valeur professionnelle, guidée par des principes écologiques et commerciaux. La majeure partie du produit réalisé par TEXAID à partir de la vente des textiles collectés est reversée aux six œuvres d’entraide parties prenantes. La CRS peut financer une partie de ses projets grâce à ces fonds. Elle aide en Suisse et à l’étranger des personnes particulièrement défavorisées dans les domaines de la santé, de la recherche et du sauvetage, de l’intégration sociale, de la gestion des catastrophes et de la coopération au développement.

Le contexte du projet
Le Laos est un État d’Asie du Sud-Est qui, malgré une croissance économique stable, compte encore parmi les pays les plus pauvres du monde. Plus de la moitié de ses quelque 6,6 millions d’habitants vivent dans des contrées rurales reculées. Nombre d’entre eux sont des petits paysans. Leurs revenus sont le plus souvent si maigres qu’ils suffisent tout juste à couvrir les besoins de la famille. Qui plus est, moins de vingt pour cent de la population totale du pays peuvent s’assurer contre la maladie.  Pour les plus démunis, les traitements médicaux sont la plupart du temps une charge financière énorme. De nombreuses familles sont si pauvres que la maladie peut vite les placer devant de grandes difficultés financières. Aussi retardent-elles autant que possible la visite chez un médecin et mettent ainsi leur vie en danger.

Un fonds social pour les familles pauvres
La CRS a mis en place le « Health Equity Fund » pour pouvoir couvrir les frais de santé des personnes qui ne peuvent accéder à une aide médicale pour des raisons financières. On a constaté que là où le fonds était déjà disponible les malades ne tardaient pas à recourir à une aide. Cette mesure permet d’améliorer durablement la qualité de vie de la population. Le fonds social couvre les frais de traitement, médicaments compris, pour les patients, enfants et femmes enceintes les plus démunis du Laos.

Des informations complémentaires sur la CRS et le projet « Laos – accès aux soins pour les plus pauvres » se trouvent ici.