Projet social au Pérou : école de jour à Cuzco

Forte de près de 100 membres, la famille Kolping Grenchen-Bettlach soutient depuis des années une école de jour pour des enfants de Cuzco au Pérou. L’école maternelle de la fondation « Urpi Wasi » accueille près de 350 enfants de milieux pauvres, leur donne une instruction et les nourrit.

TEXAID et la famille Kolping Grenchen-Bettlach
La coopération entre l’entreprise de recyclage de textiles et la famille Kolping Grenchen-Bettlach date des débuts de la collecte de vieux vêtements par TEXAID. Autrefois, la famille Kolping effectuait des collectes de rues pour le compte de TEXAID. Aujourd’hui, près de 15 conteneurs de collecte TEXAID sont placés à Grenchen et à Bettlach au bénéfice de la famille Kolping locale. Avec les montants qu’elle reçoit de la part de TEXAID, les dons de ses membres, les collectes commémoratives et les collectes effectuées dans les paroisses, la famille Kolping soutient l’école de jour de la fondation « Urpi Wasi » au Pérou.

École maternelle et école primaire « Urpi Wasi »
À Cuzco, une ville des Andes péruviennes, la Suissesse Barbara Casanova entretient depuis 2001 une école maternelle et une école primaire. Près de 350 enfants issus des milieux pauvres de Cuzco, une grande ville à 3500 mètres d’altitude, y sont accueillis, instruits et nourris. La crèche accueille 150 enfants et 200 autres enfants fréquentent l’école primaire, de la 1e à la 6e classe. Les parents sont impliqués étroitement dans le suivi de leurs enfants. Le personnel fort de 25 personnes comprend des jardiniers/jardinières d’enfants, des enseignants/enseignantes du primaire, des psychologues, du personnel d’aide pour le jardin d’enfants et la cuisine ainsi que des stagiaires venu(e)s de Suisse. Le but principal est de permettre aux enfants de se développer pour devenir de jeunes personnes sûres d’elles et responsables. Les enfants pourront alors apprendre un métier pour sortir définitivement de la pauvreté. La fondation contribue ainsi à rétrécir le fossé entre les couches sociales et à favoriser l’égalité des chances dans le pays.

La famille Kolping Grenchen-Bettlach entretient un partenariat de longue date avec la fondation et la soutient depuis des années avec des moyens financiers, également avec des fonds issus de la collecte de vieux vêtements TEXAID.

Des informations complémentaires sur le projet social au Pérou se trouvent sous http://urpi-wasi.com/ ou dans l’article sur l’association Kolping paru dans le Grenchner Tagblatt : Altkleider sammeln: So treibt der Kolping-Verein Spendengelder auf (Collecte de vieux vêtements : voici comment l’association Kolping récolte des dons ; article en langue allemande)